King Gizzard and the Lizard Wizard I'm in Your Mind Fuzz

8 Oct 2015

 

Livraison tardive d'où chronique tardive, mais...

...l'objet déclenche un tel plaisir, tout simplement jouissif, que nous ne pouvons pas passer outre une bonne petite chronique de derrière les lézards.

De quel objet parlons-nous donc ? Nous parlons du skeud de King Gizzard And The Lizard Wizard, petite bombe psychobilly (à forte inspiration Cramps) /rock garage/psychédélique intitulé, sobrement, I'm In Your Mind Fuzz.


Pourquoi ce disque est-il si jouissif ? Développement en quatre points.

 

At first, the rythmique.

Basse hyper prenante, du genre de celles qui donnent une envie de se trémousser jusqu'au bout de la nuit. Associée à une batterie métronomique mais ne manquant pas de groove, plutôt subtile, l'ensemble envoie du steack.

Idéal en somme pour faire danser durant les fiestas de fin d'année, entre la dinde et les marrons glacés.


Deuxième point à développer, la voix.

Noyée dans un déluge fuzz pas piqué des hannetons, elle sait se faire discrète pour laisser place à de longs instrumentaux et ne pointe le bout de son nez qu'avec parcimonie, afin de mieux envoyer la sauce lorsque la léthargie guette. Telle une bonne vieille décharge électrique, même si mixée en arrière du shoegaze, elle réanime les morceaux en phase de fibrillation ventriculaire.

 

Troisième point, le côté oldschool du bouzin.

Instrus vintages, des grattes monstrueuses aux claviers, l'ensemble fleure bon l'enregistrement en analogique, avec des effets du même accabit (fuzz, disto, réverb s'en donnent à cœur joie). Nous pouvons parfois lui attribuer un peu d'inspiration aux Doors, parfois à Hendrix, bref, des influences pas dégueulasses, bien digérées en tout cas pour que les King Gizzard obtiennent un son bien à eux. Belle prouesse...

Ajoutez à cela un harmonica possédé, un univers riche, des tempi qui le sont aussi, trilili, tout roule !


At last but not least, la fucking great impression que le combo prend un panard phénoménal à nous pondre ces dix titres acidulés à on ne sait quelle drôle de substance. Mais ça fonctionne parce que nous aussi nous avons la banane en les écoutant, même parfaitement à jeuns. Ouais, ça reste de la musique pour drogués mais nous la kiffons ! Alors ne boudons pas notre plaisir, surtout en cette grise période automnale !

 

Et si vous avez été bien sages, nul doute que le bon vieux Papa Noël sera généreux cette année et vous déposera I'm In Your Mind Fuzz au pied du sapin !

Please reload

Articles Récents

12 Nov 2019

Please reload

Archives
Please reload