RON KOVIC Né un 4 juillet

18 Sep 2015

Ceci n'est pas un livre, ceci est un cri.

 

Le cri (désarmant?) d'un gamin envoyé à la guerre, revenu cassé comme tant d'autres avant (et après lui).

Mi-zombie mi-homme, cloué sur un fauteuil pour le reste de ses jours avec comme unique cadeau de retour au pays : une bite en caoutchouc dans le froc, des souvenirs mortifères plein le ciboulot ( de ceux qui vous font regretter d'être né le jour de l'Indépendance), d'être aussi et surtout revenu de cette satanée guerre du Vietnam, alors que les marches pacifiques sur le Capitole se succèdent, que la contestation gronde et que les vétérans brisés de cette guerre retournent leurs vestes barbouillées de médailles militaires autant que de dégueulis !

 

Le petit Ron Kovic ne le sait pas encore mais pour devenir un homme, le chemin va être long, très long... Il pose la seule et unique question qui vaille encore après toutes ces années : qu'est-ce qui pousse des petits garçons à vouloir jouer pour de vrai à la guerre ? Qui rêve en effet de tuer des gosses, des bébés regroupés dans une tente ? Qui rêve de descendre son lieutenant par erreur ? Qui rêve d'être rapatrié dans un hôpital militaire du Bronx, de se faire vider les intestins tous les matins, un tuyau dans le cul comme on nettoierait machinalement une fosse sceptique bouchée? Qui fantasme sur les jupes des filles en se disant que jamais son sexe ne pourra se tendre ni cracher tout l'amour qu'il a en lui ? Qui rêve de penser que ce cauchemar va durer toute une vie ? Enfin qui veut ressembler à Billy (l'homme de la couverture), et abréger son existence en se remplissant les veines de saloperies avilissantes ?

 

Ne croyez cependant pas ce que vous lisez ici ou ailleurs, même si vous faites ce que vous voulez, ce bouquin n'est pas une diatribe antimilitariste (même si le terreau dont il s'en inspire ne laisse planer aucun doute), ce bouquin est surtout le recueil d'un jeune homme à peine sorti des couches de sa mère qui termine son éducation avorté en lisant, en allant à l'université, en écrivant, en trouvant un nouveau sens à son existence de gamin dont on vient de casser tous les jouets ! Ron est cet être complexe, qui va passer du statut de victime, à celui d'ancien combattant alcoolo, à vétéran messianique projeté sous les feux de la rampe.

 

Il est cette arme désuète, ce corps mutilé qu'il brandit à la tronche de tous, surtout des politicards, hurlant sa rage de ce fauteuil décharné afin que se taise cette guerre absurde. D'ailleurs Ron n'y va pas par quatre chemins : il se fait régulièrement démonter la tronche dans les manifs, se fait jeter en prison, pour terminer dans une mare de pisse, juste avant de se faire désavoué, puis viré par ses propres frères d'arme ;le mouvement des vétérans du Vietnam !

 

Qu'à cela ne tienne, Ron de par sa magnifique acuité, nous livre les symptômes d'une société américaine enlisée des ses contradictions, tiraillée entre le power flower des années 70, le conflit armé qui s'enlise (mais qui fait tout de même tourner les usines à plein régime...), sans oublier en fond de serpillière, l'affaire Nixon. Elle éclaboussera et dynamitera les derniers remparts de cette grande dame à la robe déjà relevée tandis qu'un rouge à lèvres bon marché dégouline sur le chemisier dégrafé d'une poitrine usée, violentée, vestige putassié d'une soirée qui a, évidemment mal tourné !

 

Bien plus que le polaroid d'une époque révolue, ce bouquin sonne encore aujourd'hui, résolument moderne. Il est un témoin transgénérationnel, que tous les petits garçons du monde entier devraient saisir, afin de mieux comprendre et de mieux appréhender cette loi universelle : il existe une putain de différence entre jouer à la guerre, et la faire...

Gageons qu'à la vue d'un Ron Kovic, d'un Billy, ou d'un Johnny , ces garnements en culotte courte décident plutôt de jouer au docteur avec leur petite et jolie voisine, tant qu'il en est encore temps !

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon