PART-TIME FRIENDS Fingers crossed

8 Apr 2016

Il y a des groupes qui nous semblent immédiatement sympathiques. Pour cela, ils n'ont pas à forcer car tout semble couler de source. Part-Time Friends fait parti de ces groupes et leur premier album Fingers Crossed nous charme instantanément.

 

Reposant sur une formule très en vogue actuellement, celle du duo voix féminine/voix maculine (que l'on retrouve un peu partout en ce moment), Part-Time Friends nous offre sur une galette tout un printemps : mélodies entêtantes, instrumentations pop, électriques ou plus acoustiques, légèreté, tout est réunis pour un moment de bien-être.

 

Mais attention, Pauline et Florent ne versent pas dans le simplisme. Si tout s'écoute facilement, c'est avant tout grâce à des compositions bien ficelées, maîtrisées de bout en bout. La production, surfant sur les recettes actuelles telles que guitares brillantes, synthés old school (évoquant les années AB productions d'Hélène et les Garçons, sans le côté ringard bien entendu), cuivres, tout est réunis pour que les titres sonnent bien à l'oreille.

 

Mais là où le duo excelle, c'est dans la manière de trousser des chansons qui restent en tête. Leurs ritournelles s'incrustent en nous sans crier gare. C'est parfois irritant car un ou deux titres, écoutés à trop forte dose, nous mettent les nerfs en pelote. Mais hormis ces deux titres, que nous qualifieront de moins bons, le reste est de très bonne facture. Jamais facile, cet album dévoile ses charmes petit à petit.

 

Une écoute distraite donne, en effet, un aperçu global de bonne facture mais lorsque nous prenons le temps d'écouter plus attentivement, la richesse de la production remonte à la surface. Les guitares folks sont absolument parfaite, les voix, mixées un peu en avant, survolent l'album avec grâce.

 

Quand le duo s'engagent sur le chemin des balades (sans mauvais jeu de mot), celles-ci sont oniriques, vaporeuses. Quand les tempis sont plus relevés, l'énergie dégagée donne juste envie de danser. Quand ils osent des arrangements de cuivres, c'est tout simplement somptueux.

 

Bref, peu de fautes de goût à l'écoute de ce premier album. Plaisant, il est annonciateur d'un printemps ensoleillé, verdoyant. Peut-être pas l'album de l'année mais il reste extrêmement sympathique et promet de bons moments, sans prise de tête.

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon