MOTHER OF TWO Being nice doesn't pay

3 Nov 2016

 

 

Tous les groupes pop se ressemblent. C'est un fait. Les Beatles ont ouvert le bal et depuis, ce n'est que pâles copies , et copies de pâles copies.

 

Mais il arrive parfois que certains groupes soufflent un vent de nouveauté (fait avec du vieux) régénérateur.

 

C'est le cas de Mother Of Two et de leur album Being Nice doesn't Pay, petit disque (à première vue) qui sans y paraître, creuse son sillon dans la terre de moins en moins meuble de la pop musique.

 

Si les premiers titres sont plutôt primesautiers, l'ensemble se veut à la fois agréable, pêchu, bien fait, varié, alternant morceaux pop purs et d'autres plus rock n'roll. La voix lead est parfaite, quoi que peu originale (comprendre se démarque peu de la concurrence). Elle sert à merveille les morceaux, sait rentrer dans le vif du sujet tout en restant nuancée.

 

La tracklist est intelligente, joliment agencée, de façon à ce qu'aucun temps mort ne surgisse. Les gars relancent la sauce quand il faut, sans aucune faute de goût. Les guitares sont bien souvent mises en avant, tantôt nimbées d'overdrive, de fuzz, de saturations diverses, mais toujours de bonnes factures et surtout, toujours à propos. Il n'y a ici aucune surenchère, aucune envie de faire du bruit pour faire du bruit, mais une véritable cohésion artistique.


Celle-ci ne fait aucun doute ! Le groupe est soudé, prend un malin plaisir à déstructurer, parfois, ces morceaux (l'assez génial colorblind en est la preuve), en provoquant des ruptures aux moments les plus saugrenus. C'est efficace, solide.
 

Comme tout bon groupe pop se respectant, les Mother Of Two possède l'art du refrain, cette science de la mélodie qui tue et qui, immédiatement et irrémédiablement, ressortent. Les morceaux s’imprègnent dès lors en nous, nous obsèdent.

Nous en venons à penser que, décidément, la pop peut encore nous faire sortir de notre léthargie. Sans s'égarer dans une formule incorporant des éléments électronique, dans laquelle nombre de groupes se perdent, c'est une pop « old school » que propose
Mother Of Two, avec un album de très bonne facture.

Comme quoi, faire du neuf avec du vieux peut encore faire recette !

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon