ALBAN BOURDY Autopsy d'un enfoiré

24 Nov 2016

 

 

Autopsy D'un Enfoiré, c'est le titre, à plusieurs niveaux de lecture, du dernier bouquin d'Alban Bourdy  aux éditions 7 écrit.

La première lecture, un peu hâtive, que nous pourrions faire serait de croire qu'un enfoiré est mort et que nous allons assister à son autopsie.

 

Mais ce n'est pas le cas. Ni pour l'enfoiré, ni pour l'autopsie (vous aurez d'ailleurs remarqué l'orthographe différente pour la seconde).

La seconde lecture du titre serait l'auto-psychanalyse d'un enfoiré. Nous y sommes pour l'auto-psychanalyse, mais concernant l'enfoiré, il s'agit d'un des membres de la troupe de bénévoles menée par
Jean Jacques Goldman, pas d'un énième connard.

Ainsi, nous sommes dans le (presque) vif du sujet.
Alban Bourdy nous raconte ici sa vie de romancier, d'écrivain, vie fantasmée se mêlant à sa vie réelle, ou inversement.

Si certains chapitres relatent la présence de l'auteur au côté de la troupe des Enfoirés, avec des prestations scéniques au côté de
Bruel, Fiori, Goldman, Lorie (enfin, nous pensons qu'il s'agit bien d'elle), de Mimi Mathy, la grande majorité des autres chapitres reviennent sur les affres de la vie d'écrivain.

Au détour d'une rencontre dans un bar, avec un marchand de jouet, ou bien d'une rencontre dans la rue, avec un acteur de seconde zone, tout est prétexte pour
Alban Bourdy de revenir sur le sens qu'il donne à sa vie, à sa carrière également.

Nous, qui aimons tant écrire, ne pouvons que constater que ces interrogations sont également les nôtres, que nos passions, si les sujet diffèrent, sont les mêmes. Que ce besoin d'écrire que nous ressentons, cet amour du bon mot à la bonne place, sont ce qui nous anime, nous voyons que cela s'adresse à tout être humain en quête de soi.

Dans ce roman, l'auto-psychanalyse de l'auteur pourrait être celle de tout un chacun : Qui suis-je ? Que fais-je ? Où vais-je ? Ces questions, maintes fois rabâchées (et qui ne cesseront jamais d'être posées tant que l'Homme sera Homme), trouvent un nouvel éclairage, une nouvelle explication. Pour autant, cette explication est-elle celle qui révolutionne notre façon de penser ?

Oui et non, car
Alban Bourdy apporte sa pierre à l'édifice de cette énigme métaphysique. En parlant de lui, il parle de nous tous, avec nos niveaux de compréhension personnels, avec nos vécus et nos histoires. Certains auteurs s'y sont frottés, avec plus ou moins de réussite, et Bourdy s'inscrit dans cette lignée, mais avec un côté rafraîchissant, désinhibé, plutôt bon enfant.

Si nous passons sur un côté un peu consensuel (tout le passage relatif aux Enfoirés, avec cependant une image assez marrante d'un
Jean Jacques Goldman « Dalaï Lama »  (ou Mathieu Ricard, moine boudhiste médiatique) de la variété française, vantant l'amour pour tous, le roman de Bourdy s'avère plutôt plaisant et marrant (il ne manque pas d'humour, de cet humour léger et presque désuet car sans vulgarité).

Un petit livre, léger, à découvrir sans a-priori.

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon