LUCILLE CREW Respect the dawn

25 Feb 2017

Et les musiques dites urbaines ? Que proposent-elles en ce moment?

 

Tout simplement, elles proposent un groupe comme Lucille Crew, petite bombe aux influences multiples, allant du rap, de la soul, en passant par le funk ou les musiques plus folkloriques.

 

Mais, cela donne-t-il un résultat détonnant pour autant ?

 

Eh bien, oui, oui et encore oui ! Leur nouvel EP, 5 titres, Respect The dawn, est un petit bijou. Reprenant les codes du rap, ou du moins du spoken word, les compositions de Lucille Crew ratissent large tout en restant très marquées par l'identité, très forte, du collectif.

 

Commençons par ce qui nous frappe de prime abord : l'orchestration. Certes, nous y retrouvons les éléments classiques, à savoir guitare, basse et batterie, auxquels s'ajoutent claviers, voix, masculines et féminine, samples également. Mais ce qui est en revanche plus original est l'adjonction de cuivres qui propulsent les morceaux Something et Make Room dans une dimension plus chaude, entrainante.

 

Si Something, de par son pont, nous évoque facilement la musique tzigane, Make Room évoque l'ambiance des bodegas. Un parti pris unique qui fait son petit effet, qui impacte directement sur notre plaisir.

 

Pour autant, le collectif n'oublie pas ses racines Hip Hop, et, par exemple, Mad In here, morceau d'ouverture, n'est pas sans évoquer des sonorités explorées par un certain Marshall Matters (oui Eminem quoi). Ses sirènes de police nous plongent dans une ville au bord du chaos, et l'effet, réussi, nous prend aux tripes. C'est noir, ça sonne polar, c'est bon, point barre.

 

Si des images très cinématographiques surgissent dans votre esprit, ne vous en faites pas, c'est normal. Les morceaux auraient aussi bien pu se retrouver dans un Tarantino, genre Jackie Brown, ou dans un Kusturica. Les aspects plus funky évoquent eux aussi la période blaxploitation. Quoi qu'il en soit, si la couleur des morceaux nous évoque une pluralité d'images, une chose les lie entre eux : l'identité du groupe.

 

Nous sentons bien que Lucille Crew a réussi le pari de lier les influences de chaque membre du groupe pour en tirer l'essence, en la restituant sous une forme qui n'appartient qu'à eux. Si les âmes chagrines argueront que beaucoup l'ont déjà fait, nous répliquerons que Lucille Crew le fait bien, avec une énergie que nous qualifierons de positive.

 

A n'en pas douter, ce groupe a de beaux jours devant lui. Nous espérons découvrir la suite de leurs aventures avec un format plus long, qui nous emmènera aussi loin que possible du marasme actuel.

 

A suivre !

Please reload

Articles Récents

19 Mar 2020

19 Mar 2020

14 Mar 2020

Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon