BERTRAND CANTAT Une tournée qui dérange

1 Mar 2018

 

Le cas Cantant est un cas qui dérange comme le démontre deux articles parus chez nos confères Le Monde et 20 minutes. Alors que commence aujourd'hui sa nouvelle tournée pour présenter Amor Fati, son premier album solo (avec Pascal Himbert et Bruno Green avec qui il formait le groupe Détroit), des pétitions circulent réclamant son éviction de certains festival.

Sa venue aux
Escales de Saint-Nazaire (44) a été déprogrammée sous la pression du maire de la ville qui désapprouvait sa venue. Une pétition regroupant plus de 61 000 signataires réclame également sa déprogrammation aux Papillons de Nuits (50) sous prétexte qu' « en mettant en lumière Bertrand Cantat, vous banalisez les violences faites aux femmes et vous les cautionnez ».

Jusqu'à présent, peu de festivals assument la venue du chanteur, dont celui de
Saint-Laurent-De-Cuves (50) qui, s'il se dit solidaire de la cause des femmes et contre les violences dont elles sont victimes explique également programmer un artiste libéré de toute obligation judiciaire, que son seul critère de choix reste celui de l'artistique. L'association qui gère ce festival ajoute invoquer « le droit pour tout(e) citoyen(ne) à une vie professionnelle après le temps de la justice. Il est impensable de se substituer à l'institution judiciaire alors que nous sommes simplement des acteurs culturels de notre territoire ... »

Il faut juste souligner qu'effectivement, aujourd'hui, un artiste ou un groupe existe principalement grâce aux tournées. Les ventes de disques étant ce qu'elles sont, leurs principaux revenus proviennent de la scène et, que nous aimions le personnage ou pas, il ne fait qu'exercer sa profession après une peine de prison

 

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon