NICOLAS MERRIEN Reckless life

8 Mar 2018

 

Cette bible s'adresse à tous ceux qui ne connaissent pas ce que furent les Guns 'n Roses.

 

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent connaitre, de ce temps ou ce groupe, l'air de rien se mit à révolutionner, ni plus ni moins, le monde du rock, en criant plus fort, plus haut que tous les prétendants à la couronne.

 

Les GnR devinrent l'essence du rock, ni plus ni moins. C'est sur ce parcours atypique que se propose de revenir Nicolas Merrien, pour qui, aucun détail de la vie des GnR n'est visiblement inconnu...

 

Tout, vous saurez tout sur les GnR, de la force qui les a animé, de celle qui les a propulsé sur le devant de la scène, qui a fait leur succès et qui les a détruit.

 

 

 

 

 

L'auteur choisit de respecter l'ordre chronologique, tout comme il s'astreint lors des premiers chapitres à dessiner la personnalité de chaque musicien, en envisageant l'enfance de chacun d'entre eux, les parcours bien souvent identiques ou chaotiques, mettant ainsi à jour les faiblesses, les manques et les incertitudes de chacun. le rock n'est pas hasard, le choix de devenir musicien non plus, tout comme celui de migrer vers Los Angeles, la Mecque.

 

Il est intéressant de noter qu'au tout début, c'est une solide amitié qui lie les uns autres, les musiciens se croisant régulièrement dans des groupes respectifs sur la scène de LA, jouant parfois ensemble, se disputant déjà les compétences de l'un ou l'autre, comme si les GnR avaient eu besoin de s'apprivoiser durant toutes ces années avant de commettre l'irréparable.

 

Mais c'est peut-être bien l'arrivée de Duff McKagan au poste de bassiste qui stabilisa le line-up: chacun y apportant alors sa culture musical, blues, rock, punk. mais surtout ensemble ils se révélèrent être de biens meilleurs musiciens dont l'émulation naturelle permit de sortir les brûlots les plus significatifs du band, avec une déconcertante facilité. Mêmes envies musicales, mêmes histoires personnelles ou presque, même appétence pour les filles, la fête, les expériences illicites.

 

Comme tous les groupes, les débuts furent misérables, les conditions de vie effroyables, celles pour jouer ne furent pas meilleures, jusqu'au jour ou les langues se délièrent, que le public se fit pressant au Troubadour, au Whiskey à Gogo, que Geffen se mit sur les rangs pour signer ce groupe de rock à la réputation déjà ingérable, mais dont l'image et le potentiel musical n'étaient plus à démontrer.

 

Le premier album fut, même si les ventes mirent plus d'un an avant de véritablement s'envoler, le coup de maître que le groupe n'aurait jamais du composer: parfait en tous points, au point de révolutionner le monde de la musique, du rock. Un petit clip-video mis en rotation sur Mtv et ce fut le déluge de sollicitations, de décibels, de reconnaissance, d'étourdissements.

 

Pourtant, ce qui aurait dû être un embryon d'histoire fut hélas, une funeste apogée.

 

Le groupe ne put jamais véritablement recomposer un album de cette trempe, ses successeurs même s'ils contiennent des titres phares, semblèrent bâclés, édulcorés recouverts d'intentions musicales timorées. A mesure que les années passèrent, les excès s'amplifièrent, les divergences musicales se mirent à croître, les égos devinrent ingérables et tandis que l'argent coulait à flot, les musiciens jetèrent l'éponge, un à un, sauf le vocaliste.

 

De carrières en projets musicaux dont la qualité musicale reste discutable, mais toujours habilement commentés, disséqués par Nicolas Merrien, il n'en reste pas moins que les musiciens des GnR n'ont jamais été aussi puissants qu'en jouant ensemble, qu'en grandissant ensemble, même si le chaos que connut le groupe se mit à remplir leurs vies respectives, au point parfois de faire craindre le pire.

 

Toujours est-il que comme dans toutes les grandes et belles histoires, la tournée internationale Not in this lifetime de 2016, qui marque la réunion des GnR (aux 2/3 des membres originels) s'avère être une des quatre plus lucratives tournées jamais montées à ce jour.

 

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans, désormais peuvent connaitre ...

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon