EDITO SEPTEMBRE Vrouum, It's time to go

27 Aug 2018

 

  

Après avoir survécu à une canicule des plus infamantes, nous reprenons le chemin des écoliers avec des rêves, du strass et des paillettes plein la tête. Les vacances même si nous n’avons pas vraiment arrêté, ont eu au moins ce mérite de ralentir le tempo, de nous permettre de faire le tri entre nos obligations, nos envies, de digérer ces trahisons inattendues et de nous focaliser sur ce qui nous semble l’essentiel.

 

La rentrée.

 

Comme des enfants, nous guettons déjà ce nouvel album tant attendu (Ibrahim Maalouf, Bring me the horizon, Luh, Mogwai, Mica P Hanson ) nous pourchassons l’odeur de ce livre qui saura nous emporter, (L'écart Amy Liptot, All about Saul Leiter)  tout comme nous sommes déjà à l’affût de l'exposition que nous ne pourrons manquer sous aucun prétexte (Jean-Michel Basquiat à la fondation Louis Vuitton). Rien ne remplace l’odeur du parquet ciré, du ronron de la climatisation, mais surtout de cette contemplation jubilatoire qui nous permet d’échapper, l’espace d’un instant, à notre propre réalité, à notre condition d’homo erectus.

 

Et même si nous n’avons plus de cartable neuf à exhiber, nous avons consciencieusement fait nos devoirs de vacances. Nos crayons de couleur sont taillés, l’encrier est plein à ras bord, mais surtout notre esprit est affamé comme il ne l’a rarement été. Qu’on se le dise.

 

Bonne rentrée à toutes et à tous.

 

Burn

 

 

Please reload

Articles Récents

12 Nov 2019

Please reload

Archives
Please reload