DANIELLE THIERRY Sex doll

28 Apr 2019

 

C'est l'histoire alambiquée d'un serial-killer, un peu, beaucoup, passionnément azimuté, du jeu du chat et de la poupée ( en silicone de préférence), d'un maillage improbable entre des individus dont l'histoire se percute, s’interpénètre, y compris jusque dans les rangs de cette brigade anti-meurtres, l'Office.

 

Mais c'est aussi avant d'être un thriller captivant, passionnant, joliment tarabiscoté, une histoire de femmes écrite par une femme, qui a cette affriolante tendance  à vouloir placer la gente féminine au pouvoir.

 

Celui des mots, de la pensée, des actes ... de la modernité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mis à part le nom du méchant, le non moins célèbre docteur X, dont le nom nous a semblé méchamment désuet, ce livre de quatre cents pages nous a véritablement époustouflés, ne s’empêtrant pas dans d'assommantes descriptions de ville,( Lyon et Paris pour ne pas les citer), de quartiers, de rues qui auraient ruiner le tempo de la narration. Ici au contraire la mesure est donnée dès les deux premières pages : l'histoire nous saute à la gorge, légèrement glauque, ce qui d'emblée, laisse présager de bonnes augures.

 

S'ensuit alors une course-poursuite insensée entre le passé qui ressurgit, le présent dont les rouages se mettent sérieusement à peiner et le futur qui s'obscurcit à mesure que les pages défilent. Marion la chef(fe) de service, se retrouve confrontée à ses erreurs passées, lorsque sur Lyon, jeune enquêtrice elle n'avait pas su arrêter et endiguer la soif inextinguible de ce meurtrier aux idées arrêtées et à la puanteur avérée. Les réseaux sociaux, les nouvelles technologies sont omniprésentes, elles lui servent autant qu'à sa fille, impliquée, à Alix sa profiler(e) préférée, son adjoint récalcitrant et bien évidemment à ce psychopathe, qui communique sur son art, c'est à dire au mieux des cadavres de femme, qu'il essaime ici et là.

 

La traque étonne autant qu'elle détonne, puisqu'il prend bien soin de terroriser tout ce joli petit monde lancé à ses trousses tout comme il abuse aussi de son entourage, de celles qui ont eu le malheur en d'autres temps de le croiser, de le suivre dans ses folies, quel qu’en soit le prix. S'ensuit alors une guerre psychologique intenable, puisque ce docteur X prend grand soin de suivre au plus près, toute l’équipe d’enquêteurs (trices), exhibant alors une perversité sans limite, sans faille.

 

Et pourtant, à y regarder de plus près, les thématiques qu'il exhume ne sont qu'une résurgence de notre monde et de ses modes : les femmes ne doivent-elles être que des poupées à l'effigie parfaite ? Peut-on modeler l'aspect physique autant que  l'intime, à grand renfort de manipulation ? De bistouri ? De sentiments ? Où commence la perversité et ou s'arrête-t-elle véritablement ? Que serions-nous prêts a abandonner par amour, ou à gagner ?

 

Toutes ces questions résonnent au fur et à mesure que le rhème progresse, que l'intrigue charrie son lot de révélations, que les zones d'ombre, insidieuses, s'amenuisent enfin pour nous plonger dans un sentiment de béatitude qui nous étonne et nous ravit à la fois. Avant d'être un thriller, finement ciselé, ce livre est addictif et terriblement sexcitant !  

 

Vous voila prévenus...

 

 

 

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon