EDITO SEPTEMBRE 2019 Hiroshima mon amour

29 Aug 2019

 

Les cartables en cuir sont huilés, les devoirs d'été sont terminés, même si deux ou trois chroniques insolentes traînent encore de-ci de-là et que le sable s'échappe encore de nos poches. Nous sommes (re)Gonflés à bloc, puisque nous avons passé l'été à dévorer de bons livres, à écouter des albums pop rafraîchissants, à nous manger des expositions juste pour le plaisir des yeux, de l'âme, sans carnet, ni crayons, ni prise de notes infernales. Une envie en appelant une autre, il nous semblait urgent de changer nos habitudes, et avant d'être frappés de cécité aiguë, d'investir dans deux écrans 24 pouces full hd au design irréprochable, écrans dont nous pourrions tomber rapidement amoureux.

Vous allez nous dire : but who's care ?

 

Pas faux.

 

Pourtant à mesure que la rentrée se profile, nous ne pouvons nous empêcher d'emplir nos poumons, de gonfler les pectoraux, d'envisager sereinement toutes ces belles sorties qui ne vont pas tarder à nous occuper plus que de raison. A nous nourrir. Nous piaffons d'impatience, les albums de Refused, Cult of luna ne devraient plus tarder à voir le jour, notre accréditation pour les rencontres photographiques d'Arles est validée, aux éditions Au diable vauvert, que nous surkiffons, une anthologie de poèmes de Charles Bukowski ne devrait plus tarder à échouer dans notre boîte aux lettres, ainsi que le dernier Irvin Welsch, le môssieur de Trainspotting.

 

2 h du matin.

 

Sur l'écran de gauche, les couleurs chatoyantes du diaporama qui défile, nous titillent les pupilles, tandis que sur celui de droite, l'édito de septembre peu à peu se construit, s'agite dans un mouvement péristaltique qui contraste habilement avec la musique d'Elliot Smith qui s'échappe des enceintes. Dieu que nous apprécions cet instant volé à la nuit. Dieu que nous adorons à ce moment précis, cette vie de critique éclairé, qui à la première lueur du jour, et alors que nous baillerons longuement, égayera notre journée. Et la vôtre aussi.

 

Merci de nous accompagner encore après toutes ces belles années.

Please reload

Articles Récents

12 Nov 2019

Please reload

Archives
Please reload