Tout quitter Anaïs Vanel

14 Sep 2019

 

Comme une évidence.

Un berlingot. Une ligne d’horizon. Du sable. Des vagues. Une capitale qui s’éloigne dans le rétroviseur, une vie qui se découvre entre les cartons, les planches de surf, les souvenirs d’enfance, les souvenirs de vacances d'une petite fille.

 

Guidée par les saisons, Anaïs Vanel, entre philosophie et introspection, nous fait partager son histoire dans laquelle se mélangent les embruns autant que les vérités toutes neuves qu’elle exhume, à la seule force de ses mots. Percutants. Incisifs. Drôles parfois . Émouvants souvent. Pertinents toujours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quitter le brouhaha d’une vie, devenue exsangue ou tout du moins, exiguë, alors que la respiration s’étiole, que le tempo se ralentit, que la nécrose se dessine. Au loin, il y a ces dunes, ces grains de sable qui virevoltent au fil des saisons, ces vagues qui n’en demandent pas plus, ni moins d’ailleurs et ce désir insatiable d’endosser cette nouvelle panoplie. De vie.

 

Les souvenirs à mesure que le temps se dompte, nourrissent le quotidien. Ils en sont le sel, et permettent toutes les folies, toutes les audaces, nourrissant alors ces envies qui, au gré des saisons apprivoisent le bleu. Du ciel. De l'océan. Des mots qui remplissent ces pages, au détour d'un thé, chaud, d'une blessure, longue, d'une rencontre, courte. Ils sculptent peu à peu ces interstices dictés par les vagues à l'instar d'une transhumance. Vitale.

 

Les idées virevoltent, l'enfance s'apprivoise, le souffle n'a d'égal que la quiétude qui, page après page, se répand entre les lignes. Muer sans chaos ni fracas, reconnecter ses origines à notre mère Gaïa , goûter ces instants quotidiens, comme autant de bonheurs fragiles et précieux à la fois. Grandir. Sourire. Renaître. Exister. Enfin.

 

Histoire courte, sans ambages, à l'instar d'une carte postale écornée, dont le parfum iodé, enivre, autant qu'il rassasie. Anaïs Vanel, telle une ondine, s'élance dans une quête métaphysique, qui a la couleur de l'océan. Du ciel. De la vie. Bleu ...

Please reload

Articles Récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • 1447126333_mail-icon